Le 23 avril 2018

Courte rétrospective pour trois ans de décapage auditif avec Headbang

 

 Le pré-Headbang

 Logo Headbang par Christin Georgel - Die Teufelhand

Logo Headbang par Christin Georgel – Die Teufelhand

Tout bon public Colmarien (ou des alentours) fan de metal connaît au moins de nom Headbang depuis maintenant quelques années, une véritable institution locale en terme de concerts de musiques extrêmes et d’organisation carrée. Et cette année l’association fête ses (Déjà !) trois ans. Ou plutôt les trois ans de son changement de nom et d’objectifs.

Revenons donc à la genèse du monstre. Headbang, autrefois nommé Hoplà!, est créée en 2002 afin de promouvoir la scène rock et metal de Colmar et sa région.

Après ses quelques premiers petits concert, la machine en devenir reçoit rapidement l’aval et le soutien de la mairie de Colmar pour continuer sur sa lancée et installer son QG au Grillen. Après moult concerts réalisés jusqu’en 2014, année qui se terminera en beauté avec des affiches dantesques telles que Sólstafir / Sahg / Obsidian Kingdom et Aborted / Origin/ Exhumed / Miasmal, l’association décide de troquer le nom d’Hoplà! pour Headbang, afin de rester plus cohérent avec sa future programmation.

 

 le Headbang actuel : les nouveautés

Les concerts Headbang 2017

Les concerts Headbang 2017

Headbang, comme on les connaît aujourd’hui depuis trois ans ont su se renouveler et proposent en dehors des concerts « classiques » de nouveaux projets tels qu’on a pu en voir avec par exemple le Skull Crush Fest (Dont la troisième édition s’est déroulée courant mars, un festival Heavy sur une soirée) les sortant de leurs habitudes metal extrême, proposant ainsi un peu de nouveauté pour leurs habitués et l’occasion à de nouvelles têtes plus branchées metal « old-school » de se joindre à la fête, une intention plus que louable.

On notera aussi la création l’an passé des soirées Spirit In Black (Qui proposaient là trois soirées à deux jours d’intervalle, nous gratifiant de black metal et de stoner, en ayant un enchaînement logique afin de « lier » thématiquement les trois plateaux), dont on espère impatiemment le retour cette année.

A côté de ça, l’association n’en oublie pas pour autant ses classiques et propose régulièrement à son public des affiches réunissant des pointures comme ils ont pu le faire avec Mayhem, Nile, Exodus, Alcest, Grave, Dying Fetus ou encore Equilibrium.

La mécanisme étant dorénavant bien rodé, il enchaîne les concerts les uns après les autres sans faiblir dans la qualité de ses affiches, bien au contraire. L’association continue de présenter aujourd’hui une multitude de concerts et événements de plus en plus variés ; toujours dans le style exemplaire d’éclectisme que se trouve être celui du rock/ metal, malgré une petite prédominance ces dernières années pour les branches un peu plus extrêmes, sombres et expérimentales de ce dernier, comme nombreux ont pu le constater l’an passé avec l’incroyable affiche regroupant Aluk Todolo, Oranssi Pazuzu et Kalevi Uibo, ou plus récemment encore avec les Néerlandais de Dool.

En effet, la tendance sombre de la musique (Que l’on résumera grossièrement -voir un peu injustement pour certains- au black metal « récent » ou « post-black metal » dans cet article

Les concerts Headbang 2016

Les concerts Headbang 2016

histoire de ne pas rentrer dans des détails trop pointilleux nous éloignant du sujet d’origine) est actuellement plus que jamais en expansion et les nouveaux concepts foisonnent, dans beaucoup de groupes qui proposent désormais à leur fans des shows s’apparentant d’avantage à des « rituels » qu’à de simples concerts (On pense à Regarde Les Hommes Tomber, Mgła ou Batushka). J’entends par là des concerts avec une esthétique particulière, pouvant s’approcher d’une ambiance occulte ou ésotérique, le tout agrémenté d’un lightshow cohérent et dont la musique, souvent plus ambiante, donne un sentiment d’évasion au public et non celui de voir un concert « lambda ».

Toutes ces explications (Qui paraîtront abstraites pour certains, j’en suis désolé) pour dire qu’Headbang a eu du flair sur ce coup là et peut se targuer d’avoir été le premier à proposer cette évolution musicale à Colmar et ses environs, et reste quasiment le seul à proposer ce genre d’innovations.

Une courte vision et constatation sur le futur d’Headbang

Les concerts Headbang 2015

Les concerts Headbang 2015

En parlant d’innovations et de nouveautés d’ailleurs, c’est le maître mot d’Headbang cette année. Le désir d’évolution et d’ouverture à d’autres sous-genre du metal s’est visiblement fait ressentir

comme a pu le constater le public à qui furent proposée des affiches rassemblant des groupes à caractère plus « moderne » (Ou la branche -core) comme les Français de Betraying The Martyrs ou encore Psykup, ou autres Américains de Suicide Silence.

Nouveauté (En partie) également, on peut depuis peu retrouver de manière plus régulière des groupes locaux en première partie des grands groupes. C’est par ce biais que des groupes comme Diana Rising, Deadmen’s Shoes, Searing Skull ou encore Toward The Throne aient pu gagner un peu en visibilité dans la région et jouer dans une salle avec tout le confort et matériel nécessaire à une représentation professionnelle, petit coup de pouce très sympa de la part de l’asso, donc.

Et ce n’est pas prêt de s’arrêter, on en est ravi. Comme ils aiment (De manière très juste) le rappeler, Headbang, loud and proud, et ils peuvent l’être, aisément.

Questions pour Matt et Anne-Marie :

On parle d’ouverture à des scènes que vous n’aviez pas encore ou que très peu exploité, d’où vient cette initiative, c’est un désir d’évolution de la part de l’asso ? Une requête du public ? Des membres ?

Un peu des 3, nos goûts évoluent, ceux du public aussi. On a souvent de très bonnes surprises, par exemple le Heavy metal, sur scène c’est à chaque fois un pur bonheur, alors que ça n’est pas forcément notre style de prédilection. Donc on se permet ce type d’ouverture, et on découvre surtout la même ferveur de la part du public, et c’est bien ça qui nous anime. On va faire des dates plus Hardcore avec par exemple In Other Climes. Là aussi tous les bénévoles Headbang ne sont pas a fond dans cette musique. Mais on sait également que sur scène, dans le public et en coulisses, l’esprit est intact.

L'équipe Headbang 2018 par Eric Munck / Imagine and Create

L’équipe Headbang 2018 par Eric Munck / Imagine and Create

Plus haut dans l’article je me suis permis de parler de « flair » pour ce qui est d’avoir déniché un peu en avant première dans le coin de Colmar cette branche plus récente et avant-gardiste du black metal, du coup, peut-on effectivement appeler ça du flair ? Ou cela vient-il de tes écoutes personnelles et de tes envies de programmer la musique qui te parle ? Ou sont-ce les proposition que tu reçois de la part des promoteurs ?

Ça serait bien prétentieux de dire qu’on a du flair. Ce qui est sûr c’est qu’on garde nos oreilles bien ouvertes. On sait que le public alsacien est bien servi en grosses pointures, alors on écoute ce qui se fait parmi les groupes émergents. Et la plus grande récompense pour nous est de faire venir un combo dans le petite salle du Grillen une première fois, et les faire revenir dans la grande salle bien pleine quelques mois plus tard… on a eu Audrey Horne, on espère faire de même avec Dool. Et puisque tu parles de flair, je pense que c’est surtout les artistes qui composent dans leur coin qui ont du flair, et les fanatiques qui les découvrent aussi…

Comment envisages tu le futur d’Headbang, disons dans cinq ans ? En dehors de s’ouvrir à d’autres styles et d’on l’espère, nous proposer encore plus de concerts, serait-il envisageable pour une structure comme la votre d’ouvrir par exemple un mini label pour promouvoir et soutenir les groupes locaux ?

Ah, bonne question pour le mini label, mais nous sommes une petite équipe très soudée autour du plaisir que nous procure l’organisation de concerts, et il y a déjà tant à faire. Alors pour dans 5 ans? Ben être encore là a partager le frisson des groupes sur scène, et servir des bières bien fraîches à leurs publics. Pas vraiment de plan, juste faire de notre mieux, et c’est déjà pas mal.

Et pour terminer, question très bateau mais si tu avais tout les moyens réunis, quel groupe / quelle affiche rêverais tu de programmer ?

Et bien pour ma part c’est déjà fait, je n’avais pas tous les moyens réunis, mais Spudmonsters et Brutal Truth sur la même affiche avec « Asso Hopla ! » il y a quelques années déjà c’était mon « kiff ». Avec Headbang on va avoir une date assez ultime en termes de Black Metal d’ici la fin de l’année… mais chuut.

Pour le reste, c’est en fait assez difficile pour moi de répondre à ta question, car justement l’essence de notre structure est de faire avec nos moyens très limités des groupes qui nous font vibrer, et le public avec. Mais dans un monde rêvé pourquoi pas avoir une soirée qui commencerait par Audrey Horne en amuse bouche, ensuite le tant espéré « Pantera Featuring Zakk Wyle » et pour se relaxer terminer la soirée avec un show de Wardruna aux chandelles? On a bien le doit de rêver non?

Merci à toi en tous cas pour ton attention et de tes propos très motivants pour l’équipe Headbang. Metal Hailz !

Interview réalisée par Jules Thomann